Vivre à Saint Crépin-Ibouvillers

Présentation

SAINT CREPIN-IBOUVILLERS

1170 habitants : les Saint Crépiniens

Jumelage avec LANGDORF (Allemagne)

Commune du Pays de Thelle

Hameaux : Haillancourt et Marivaux

Maire : M. LETELLIER Alain

SAINT CRéPIN-IBOUVILLERS peut s'enorgueillir de posséder un fleuron architectural en sa belle église des XIIe et XVIIe siècles au clocher Renaissance en forme de lanterne avec une flèche hexagonale. Elle est classée Monument Historique !

Ce bel édifice renferme quelques trésors du passé comme un aigle-lutrin du XVIIIe siècle, des fonts baptismaux du XVIème et l'on peut y voir une dalle funéraire du XVIe siécle également.

L'histoire de SAINT CRéPIN-IBOUVILLERS remonte en fait aux Gaulois !. Elle est bordée à l'est de l'ancienne voie romaine dite " de la Reine Blanche ", la commune dépendait jadis de la seigneurie de Marivaux. Au moyen-âge, une partie de la commune formait la seigneurie de MARIVAULT qui par mariage passa à la maison de l'ISLE-ADAM au XIe siècle. L'autre partie formait la seigneurie d'HAILLANCOURT, cette dernière fut vendue au chapitre de la cathédrale de BEAUVAIS au XIVe siécle.......

Aujourd'hui, les activités de notre charmante commune sont reliés à de longues traditions et à un savoir-faire ancestral, largement modernisé : cultures céréalières, betterave, pommes de terre, élevage, mais la qualité de vie n'y est pas un vain mot !. En 1992 a été implantée, en partie sur cette commune, la fonderie Norfond " la plus propre du Monde ".

MONUMENTS et PATRIMOINE

éGLISE Saint Crépin , Saint Crépinien du XIIème siècle, classée Monument Historique depuis 1932, a subi de nombreux remaniements. Le clocher de croisée XVème et XVIème siècles, coiffé d'une lourde flèche de pierre qui se termine par une lanterne garnie de colonnettes, il est visible de très loin. La nef a été reconstruite en 1678.Sur un pilier intérieur on peut lire : "le 21è jour de juin mil 450 fut assise la première pierre de ce dit pilier par F.re Philippe de Lisle ". Cette inscription commémorative est inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1912, ainsi que les fonts baptismaux en pierre du XVIème siècle, une dalle funéraire en pierre, à trois effigies gravées de Jean de Lille, +1572 et de deux femmes (ses deux épouses) et un Aigle - lutrin en bois sculpté peint et doré et pierre du XVIIIème siècle.

CENTRE CULTUREL PHILIPPE de L'ISLE, beau bâtiment communal, magnifiquement restauré, près de l'église.

CHâTEAU, construction récente, et Ferme de Marivaux XIVème siècle : C'était le siège d'une seigneurie qui entra au XVème siècle dans la maison de l'Isle Adam par le mariage de Peronnelle de Traynel, dame de Marivaux avec Philippe de l'Isle, seigneur de l'Isle Adam. De l'ancien château, il ne reste qu'une tour.

PIGEONNIER : colombier tour de forme carrée que jouxtent deux petits bâtiments.